Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Tous les Zooms > Le marché automobile : le tableau de bord d’IFPEN n° 6 - Avril 2018

Le marché automobile : le tableau de bord d’IFPEN n° 6 - Avril 2018

avril 2018

Record des ventes de véhicules électriques en mars aux USA, en Allemagne et en France. Le marché du bus électrique en plein essor.

Les ventes de véhicules particuliers

Les ventes de véhicules particuliers dans le monde ont progressé de 1,2 % par rapport à mars 2017 à 9,4 millions d’unités (Fig.1). Elles ont été particulièrement élevées ce mois-ci aux USA, en augmentation de + 6,5 % à 1,7 million de véhicules.
    
En revanche en Europe, elles sont en forte baisse de 6 %, pénalisées par les ventes au Royaume-Uni (- 15 %), en Allemagne (- 3,4 %) et en Italie (- 5,8 %).
    
Le marché français reste dynamique avec plus de 230 000 véhicules vendus en mars (un record depuis 2011).
    
En Chine, les ventes progressent de 3,2 % avec près de 2,6 millions de véhicules vendus le mois dernier. Les perspectives sont cependant incertaines compte tenu de la détérioration des relations commerciales entre la Chine et les États-Unis et la forte appréciation du yuan face au dollar.

                                           Cliquer sur les images pour les agrandir

 

Les ventes de véhicules électriques et hybrides

Les ventes mondiales de voitures électriques (VE) en février sont restées stables par rapport au mois dernier à 81 000 unités. Elles sont cependant en augmentation de 51 % par rapport à l’année dernière (Fig.2).
  
Aux USA, un nouveau record a été franchi en mars avec 26 400 VE, en augmentation de 50 %. Les ventes de VE représentent actuellement 1,6 % du marché automobile global (Fig. 4). Tesla reste de loin le premier constructeur comptabilisant près des 2/3 des ventes. Compte tenu de la dynamique actuelle du marché du VE aux USA, il est très probable que plusieurs constructeurs atteignent cette année la barre des 200 000 véhicules électriques vendus (Tesla en est à 178 000, General Motors 176 000, Nissan 117 000). Ce seuil est important car, au-delà, le crédit d'impôt fédéral de 7500 dollars accordé aux voitures électriques diminue rapidement ce qui devrait avoir un impact important sur les ventes de ces constructeurs.
   
En Europe, les ventes de VE pour le mois de février sont en léger recul à 22 400 qui s’explique par un ralentissement des ventes de PHEV. Après un début d’année morose, le mois de mars devrait être un excellent mois avec des ventes record comparativement au même mois l'année dernière en Allemagne (+ 72 % à 3 792 unités) et en France (+ 41,6 % à 5 401 unités – Fig. 7). 

En Chine, après deux mois creux, les ventes de VE sont reparties avec plus de 59 100 véhicules vendus en mars, en augmentation de 85% en variation annuelle (Fig. 6).
Sur les 3 premiers mois de l’année, près de 132 000 véhicules ont été commercialisés dont plus des 2/3 sont des BEV. BYD est en tête du classement des constructeurs avec 24 % de parts de marché en Chine et 9 % au niveau mondial.

 

Les véhicules diesel

D’après le dernier rapport de l’AIE, la consommation de carburants routiers (essence et diesel) dans les pays de l’OCDE reste soutenue, 3 % au-dessus de la moyenne quinquennale (Fig. 9).
   
Aux USA, après une très légère baisse de la consommation d’essence en 2017, l’Agence anticipe une reprise en 2018 à 9,35 mb/j et ceci malgré la remontée des prix à la pompe (Fig. 12).
   
La part du diesel dans les ventes de voitures neuves en Europe est tombée à 36,7 % en mars, soit une baisse record de 8,6 points de pourcentage (Fig. 8). L’Italie, l’Irlande et le Portugal sont les seuls marchés en Europe avec encore des taux de diésélisation largement supérieurs à 50%, mais plusieurs signaux semblent indiquer que la baisse est en train de s’amorcer dans ces pays, particulièrement en Italie.

 

Les plans d'investissements

Au cours de ces derniers mois, les constructeurs automobiles ont multiplié les annonces concernant leurs plans d’investissements dans le VE (BEV, PHEV, hybrides et piles à combustible). Au total, plus de 200 milliards de dollars d’investissements sont prévus d’ici 2020/2025 avec comme marchés principaux ciblés, l'Amérique du Nord et l'Europe, mais surtout la Chine et l'Inde (Fig. 10).
   
Audi est en tête avec près de 50 milliards de dollars d’investissements. Ce constructeur allemand compte proposer plus de 20 modèles électrifiés d'ici 2025 dont plus de 10 entièrement électriques et s'attend à ce que les VE représentent à terme environ un tiers de ses ventes.
  
En comparaison, le groupe PSA et la holding Nidec Leroy-Somer ont décidé de s'associer dans le domaine des moteurs électriques par le biais d'un accord de coentreprise représentant un investissement initial de 220 millions d'euros.

 

Les bus électriques

Le marché du bus électrique est en plein essor. D’après une étude de Bloomberg, le nombre total de bus électriques en service devrait plus que tripler d’ici 2025, passant de 386 000 à 1,2 million d'unités (Fig. 11), quasiment la moitié de la flotte mondiale de bus urbains.
  
Le marché sera largement dominé par la Chine à l’exemple de certaines villes comme Shenzhen qui vient de convertir ses 17 000 bus à l’électricité.
   
En France, plusieurs projets ont été annoncés récemment :

  • début janvier la RATP a lancé un appel d’offre pour l'achat de 1 000 bus-e, avec une livraison attendue pour 2020 ;
      
  • Flixbus et son partenaire B.E. Green ont mis en service deux autocars entièrement électriques sur la ligne Paris Amiens (150 km) ;
      
  • enfin, plusieurs métropoles (Brest, Rennes, Paris) expérimentent actuellement le bus électrique Bluebus de Bolloré.

Dans son étude, Bloomberg estime que les bus électriques pourraient conduire, à terme, à une baisse de la demande pétrolière de 600 000 b/j.

Sources : AIE, Bloomberg, DGEC, LMC, EAFO, ACEA, EERE, CNAAM, AVERE, blogs (ev-sales, insideevs, hybridcars,…)

Auteurs : Karine Beauquin - Jérôme Sabathier - Cyprien Ternel - Elisabeth Ubrich 
              de la Direction Économie et Veille d'IFPEN

Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page

Suivre IFP Energies nouvelles (IFPEN)

sur Twitter

sur YouTube